Kheper lln

Jour : de 10h00 à 12h30 et de 14h à 17h30
Adresse : Couvent Fra Angelico, Avenue du Ciseau, 10 à B - 1348 Louvain-La-Neuve

Programme

  • L. Parys, Le concept d’isfet dans la littérature dite pessimiste de l’Égypte ancienne
  • M. Fergloute, Les hymnes comme source essentielle de la religion égyptienne
  • A. Degrève, Les décrets de Nauri et de Kanaïs de Séthy Ier, deux textes juridiques majeurs du début de la XIXe dynastie

 


Détails

  • L. Parys, Le concept d’isfet dans la littérature dite pessimiste de l’Égypte ancienne

Cette conférence s’intéresse au concept d’isfet (le désordre, le chaos), tel qu’il est développé dans la littérature dite « pessimiste » de l’Égypte ancienne. Les égyptologues désignent sous l’appellation de « pessimistes » cinq textes littéraires qui décrivent l’état du pays privé de la maât (ordre cosmique et social) : les Lamentations d’Ipou-our, la Prophétie de Néferty, la Complainte de Khâkhéperrê-séneb, le Dialogue d’un homme avec son ba et le Paysan Éloquent. Selon l’opinion communément admise, ce genre littéraire aurait émergé au début du Moyen Empire (vers 2020-1730 av. J.-C.) pour représenter la crise politique et sociale ayant marqué la Première Période intermédiaire (vers 2160-2020 av. J.-C.). Mais il s’avère que cette description des tourmentes collectives et individuelles semble relever davantage de la fiction littéraire que de la réalité historique. Par conséquent, il convient de reconsidérer l’appartenance de ces textes à un genre littéraire défini comme « pessimiste », dans la mesure où la mise en œuvre du concept d’isfet au sein de chaque texte étudié peut résulter de motivations tout à fait spécifiques.

  • M. Fergloute, Les hymnes comme source essentielle de la religion égyptienne

Un hymne est une sorte de glorification du Dieu par la parole. Il s’en tient, avant tout, à montrer l’intervention des Maîtres de l’Univers. Sa compréhension et son interprétation supposent donc la connaissance des divers éléments théologiques et mythologiques qui le composent. Les cosmogonies ont d’ailleurs influé sur le choix des thèmes hymniques, comme par exemple l’exaltation de dieux solaires, et l’on trouve alors un mélange de croyances des cosmogonies memphite, héliopolitaine et hermopolitaine. Les théologiens avaient donc conscience des multiples fonctions de la divinité et de l’unité de l’Être qui les exécutait. C’est pourquoi on retrouve un syncrétisme particulièrement développé afin de présenter au fidèle une idée aussi complète que possible des différentes facettes du Dieu.

  • A. Degrève, Les décrets de Nauri et de Kanaïs de Séthy Ier, deux textes juridiques majeurs du début de la XIXe dynastie

Ces décrets promulgués en faveur du temple de Séthy Ier à Abydos, constituent des dispositions spécifiques de protection de temple avec clauses pénales. Ce sont des textes législatifs importants pour l’étude du droit égyptien. Ils participent également à la recherche en matière sociologique, sémantique, linguistique et religieuse. Quelques thèmes abordés : l’immunité et la protection des biens et du personnel du temple d’Abydos se trouvant en Nubie (Nauri), la dotation et protection en faveur du temple d’Abydos, d’une équipe de carriers et de laveurs d’or dans le désert oriental (Kanaïs), les menaces et sanctions appliquées aux contrevenants, entre justice des hommes et justice des dieux. Des comparaisons avec des d’autres documents, datant de l’Ancien-Empire jusqu’à la XXème dynastie, mettant en évidence un dialecte technique spécifique, sont également envisagées.