[ARL, C4] Cycle de conférences (10h30)

Collectif Faune Flore

Cours collectif


Séances : le samedi de 11h à 12h30
Q2, 2017 : 14 et 21 janvier ; 11 et 18 février ; 11 et 25 mars ; 22 avril ; 06 mai


14/01/2017 M. Libert Jardins et points d’eau en Égypte ancienne
  Au cœur d’un territoire désertique, l’eau miraculeuse du Nil et la nature luxuriante qui l’entoure vont fournir au peuple d’Égypte l’abri et la nourriture nécessaires à leur survie. Au fil du temps, les égyptiens vont chercher à asservir ce règne végétal et finir par concevoir au sein d’un espace clos,  un véritable microcosme où interagissent eau et terre, faune et flore, puissances de la nature et puissances divines. Jardins palatiaux ou privatifs, jardins des temples ou jardins funéraires, vont occuper une place centrale dans leur vie en permettant d’assurer la permanence du cycle végétal, de s’attirer la bienveillance des dieux ou, tout simplement, de montrer la fortune de leur propriétaire.  À travers l’analyse des sources épigraphiques, iconographiques et archéologiques, nous découvrirons quelle était leur fonction, leur composition et la symbolique qui les entourait.
21/01/2017 D. Malnati Belzoni, le « Géant de Padoue »
  Howard Carter le considérait comme un héros et aurait dit de lui qu'il était « l'une des personnalités les plus remarquables engendrées par un siècle d'égyptologie ». Quel incroyable hommage pour celui qui est souvent appelé le « Géant de Padoue », ou bien encore le « Samson de Patagonie » ! Pour d’autres, il n’était qu’un aventurier, un Indiana Jones  avide de découvrir des trésors. Qui était réellement Belzoni ? La vie du personnage située dans le contexte de l’Egypte du début du XIXe siècle et ses découvertes les plus importantes.
18/02/2017 M. Carraggi Le pillage des tombes égyptiennes
  Depuis la révolution égyptienne de 2011, de nombreux musées et sites archéologiques égyptiens sont victimes de pillages. Ainsi, le Musée égyptien du Caire a été saccagé par des pilleurs au moment de la révolte. Plusieurs dizaines d’objets ont alors disparu. Ces faits, qui alarment les spécialistes, ne sont pourtant pas un problème nouveau. Le « métier » de pilleur de tombes est en effet l’un des plus vieux d’Égypte. Durant toute son histoire, et particulièrement lors de périodes politiquement troublées, l’Égypte et ses tombes furent la proie de pillages incessants. Mais qui étaient ces pilleurs, comment s’organisaient-ils ? Quel sort leur était réservé ? Quelles mesures furent prises, depuis l’Antiquité, en passant par le XIXe siècle jusqu’à nos jours, pour protéger les trésors et sites archéologiques égyptiens ? Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre, et ce, à la lumière de traces archéologiques, d’enquêtes judiciaires antiques, mais aussi de faits d’actualité.
11/03/2017 C. De Maré Ci-gît Osiris, l'Abaton de Biggeh
  L’île de Biggeh, située en face de Philae, abritait le tombeau mythique d’Osiris, nommé Abaton. Nous présenterons d’abord le contexte géographique et les vestiges archéologiques de l’île. Afin de comprendre l’organisation spatiale de l’Abaton, nous poursuivrons avec une lecture commentée des sources égyptiennes, grecques et latines fournies en traduction, et nous interpréterons les représentations de la Porte d’Hadrien à Philae. Nous nous pencherons également sur le mystérieux culte des reliques d’Osiris et nous mettrons en lumière les différents rituels célébrés en l’honneur du divin défunt.
25/03/2017 L. Parys La naissance merveilleuse des futurs rois de la Ve dynastie dans le Papyrus Westcar
  Le Papyrus Westcar est un texte narratif rédigé en écriture hiératique. Le récit commence au palais du roi Chéops où des prodiges de magiciens sont contés ou accomplis devant le roi. La narration se poursuit avec la naissance merveilleuse des trois premiers rois de la Ve dynastie. Nous analyserons ce dernier épisode, avant d’examiner les rapports qu'il entretient avec les autres parties du récit. En effet, bien que de nombreux auteurs aient eu tendance à considérer le Papyrus Westcar comme une anthologie de contes, cette conférence s’inscrit au contraire dans la recherche d’une interprétation globale du récit. Enfin, nous aborderons la question de l’intertextualité avec un autre texte littéraire, la Prophétie de Néferty.
22/04/2017 D. Malnati La tombe de Séthy Ier
  Tout comme celle de Néfertary dans la Vallée des Reines, la tombe de Séthy Ier vient d’ouvrir ses portes au public début 2017, après des décennies d’inaccessibilité, très certainement dans le but d’attirer les touristes. Cette tombe mythique est devenue un modèle pour les sépultures pharaoniques suivantes. Pour la première fois en effet, une tombe royale était intégralement décorée dans tous ses couloirs, toutes ses chambres, parois et plafonds, changement drastique avec celles des prédécesseurs du Nouvel Empire où seuls quelques endroits stratégiques étaient ornés. Découvert par Belzoni il y a deux siècles, ce monument a impressionné tous ses visiteurs, même si le « Géant de Padoue » y a  pratiqué des estampages des décors, ce qui a abîmé les couleurs autrefois flamboyantes, pendant que d’autres emportaient de “petits souvenirs”... Visite guidée de ce monument extraordinaire !
06/05/2017 M. Libert Les Candaces, reines noires de Méroé
  Entre le IIe siècle avant et le IVe siècle après J.-C., la Nubie voit l’avènement des Candaces, reines mères, sœurs de roi, liées au culte d’Amon. Régnant depuis la ville de Méroé, elles donnent naissance à une société matrilinéaire dans laquelle la femme assure la ligne de succession et consolide le pouvoir. Indépendantes, elles choisissent leur époux et administrent leurs biens. Elles bâtissent de magnifiques monuments, véritables prouesses architecturales, recouverts de scènes richement décorées et produisent de magnifiques statues, à la confluence entre art égyptien et nubien. Au cœur des nécropoles, leurs  pyramides abrite un mobilier funéraire témoignant de la parfaite maîtrise du travail des métaux et de la joaillerie. Fines stratèges et guerrières accomplies, elles parviendront à maintenir la paix avec l’Égypte durant la Basse Époque, restaureront les relations diplomatiques et commerciales, et oseront tenir tête à la puissante armée romaine pendant plusieurs années avant de finalement rendre les armes en 350 après J.-C.

Antenne d'Arlon - Institut Notre-Dame (INDA) - rue Netzer, 21 - B - 6700 Arlon

Inscription : Non-membres, 65 € ; Membres, 55 € ; Étudiants, réductions, 25 €